Besoin d'aide?
Problème d'alcool, de drogues, de jeu ou de médicaments?
Si vous n'en pouvez plus de combler le vide...
On est là pour vous
Historique

Maison de thérapie, centre de désintox fondée en 1977

À l’aube d’une retraite bien méritée, Marcel Girardin, homme d’affaires connu et alcoolique rétabli, décide de consacrer le temps qu’il lui reste à vivre à aider les alcooliques et/ou toxicomanes à se sortir d’un enfer qu’il n’a que trop bien connu.

Le 1er juillet 1977, ayant réuni toutes ses économies et s’étant personnellement endetté, Marcel Girardin ouvre le tout premier centre à Rawdon. L’Auberge du Nouveau Point de Vue est un motel désaffecté, en très piteux état, que Marcel en travaillant comme un forcené réussit à rendre habitable. Les vingt-deux mois qui suivent l’ouverture sont incroyablement difficiles; Marcel, ne pouvant payer de personnel assume l’administration, effectue les réparations, fait le ménage, les courses, la cuisine tout en mettant sur pied une thérapie de qualité qui obtient des résultats remarquables.

Après trois ans, les quinze lits du centre étant constamment occupés, Marcel a deux options; agrandir ou refuser des demandes d’entrées. Il n’a, évidemment pas le cœur de refuser son aide à des alcooliques/toxicomanes qui ont un besoin urgent de soins et c’est ainsi qu’il quitte Rawdon pour s’installer à Varennes.

En 1982, donc, il achète pour la somme de 140 000$, (somme dont il est personnellement responsable) un vieil hôtel; 150 000$ de réparations sont nécessaires, mais il y a 24 lits et c’est ça l’important. Grâce à une saine gestion, l’endettement est évité et mieux, le Pavillon du Nouveau Point de Vue de Varennes (devenu organisme à but non lucratif) arrive à s’autofinancer.

En 1986, Marcel Girardin se retrouve dans un dilemme : les vingt-quatre lits du Pavillon sont constamment occupés. Pourtant, il n’y a eu aucune publicité de fait, mais les ex-résidents se chargent de faire connaître le Pavillon, la qualité des services offerts et les résultats exceptionnels obtenus grâce à une thérapie exclusive et personnalisée, d’où une liste d’attente de plus en plus longue.

C’est pourquoi le Pavillon du Nouveau Point de Vue d’Iberville ouvre officiellement ses portes le 30 octobre 1987. Ce deuxième centre, d’une capacité de 22 lits, offre les mêmes services de qualité et la même thérapie que le Pavillon du Nouveau Point de Vue de Varennes. De nombreux dignitaires, ministres, maires, députés, membres du clergé, représentants du monde des affaires, des médias écrits et électroniques de même que les personnes œuvrant au Pavillon sont présents aux cérémonies d’ouverture.

La demande pour une thérapie de qualité est tellement grande que sept lits étaient occupés avant même l’ouverture officielle. Le Pavillon de Sainte-Brigide d’Iberville fonctionne rapidement à pleine capacité, mais un autre problème se posait. Les « gradués » des deux centres avaient besoin de « suivis » pour continuer à progresser dans la voie de la sobriété heureuse et c’est la raison pour laquelle de nouveaux locaux ont été loués à Montréal, endroit plus accessible pour les résidents(es) et les P.A.E.

En 1990, la direction désire réunir les services internes dans un même endroit. Pour ce faire, les centres de Varennes et Sainte-Brigide sont relocalisés à Lanoraie dans la région de Lanaudière. L’organisme occupe une bâtisse de près de 50 000 pieds carré en bordure du fleuve St-Laurent. Les nouveaux locaux permettent d’accueillir plus de quarante (40) résidents.

En novembre 1992, la direction inaugure une aile pour adolescents de 13 à 17 ans. Ce nouveau service permet d’accueillir des adolescents ayant des problèmes de toxicomanie.

En 2001, l’organisme offre un nouveau service destiné aux personnes ayant un problème de jeu.

Nouvelles
Pavillons du Nouveau Point de Vue Inc. est un centre de traitement certifié par le Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec. Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec | Nouveau Point de Vue
@ 2012 Pavillons du Nouveau Point de Vue inc. - Conception du site Internet Parro Info Développement inc.